Contrat d'endettement et de désendettement

Au point d’achèvement de l'initiative en faveur des Pays Pauvres Très Endettés (initiative PPTE), la Côte d’Ivoire a bénéficié de la part de la France, d’une annulation additionnelle de sa dette contractée aux conditions de l’Aide Publique au Développement (APD). Cette annulation se traduit par la mise en œuvre progressivement des C2D dont le processus consiste pour la France à reverser à la Côte d'Ivoire sous forme d’aides, tous les remboursements effectués par le pays sur la base de conditions définies dans les C2D.

Ces C2D tiennent compte à la fois, de la capacité de l’Etat à mobiliser les ressources pour faire face au remboursement de la dette et la capacité d’absorption des subventions équivalentes attendues par l’Etat, dans le cadre de la mise en œuvre des projets de développement déterminés d’un commun accord et suivis par la France et la Côte d’Ivoire.

le stock de dette C2D est retiré du stock de la dette bilatérale lors des calculs des ratios d’endettement.