BALANCE DES PAIEMENTS: Les membres du Comité renforcent leurs capacités

La Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, en collaboration avec la Direction Nationale de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), organise à Afrikland hôtel de Grand Bassam un séminaire de formation des membres du Comité de la Balance des Paiements. 

A l’ouverture des travaux, ce lundi 06 mars 2017, le Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique et le Directeur national de la BCEAO, assurant respectivement les fonctions de Président et de Secrétaire du Comité de la Balance des Paiements de la Côte d’Ivoire ont situé les enjeux de ces assises.  

Ainsi, le Directeur national de la BCEAO, M. COULIBALY Soualiho a rappelé que les statistiques de la Balance des Paiements sont produites sur la base d’un manuel édicté par le Fonds Monétaire International (FMI). Ce référentiel, dont la première édition a été publiée en 1948, a été amélioré successivement en 1950, 1961, 1977, 1993 et en 2008. Chaque nouvelle édition, a souligné M. COULIBALY vise à adapter le traitement des données à l’évolution de l’environnement économique et financier aux intérêts des utilisateurs et prend en compte l’accumulation d’expériences par les statistiques impliqués en la matière.

La nouvelle édition du manuel, la sixième (6ème), est en vigueur dans l’UEMOA depuis l'année 2012. Il en a résulté une révision globale du dispositif d'élaboration des comptes extérieurs afin de maintenir leur conformité aux normes internationales et de corriger les insuffisances du dispositif précédent qui a prévalu sur la période 1996-2011. 

Le séminaire vise alors à renforcer les capacités des membres du Comité sur la 6ème édition du manuel de la Balance des Paiements et de la position extérieure globale (MBP6).

A sa suite, le Président du Comité Balance, représenté par le Directeur Général Adjoint, FOFANA Lassina  a insisté sur l’intérêt capital que revêt ce séminaire. La Balance des Paiements, a-t-il indiqué,  permet de mesurer le degré d’ouverture de l’économie sur l’extérieur, de donner un éclairage sur l’attractivité du pays en terme d’investissements directs étrangers et d’identifier objectivement les facteurs de déséquilibres macroéconomiques internes et externes, notamment au niveau des finances publiques.

« C’est donc au regard de son importance que, depuis sa création, le FMI n’a  cessé de formuler et de diffuser des directives relatives à l’établissement des statistiques de Balance des Paiements cohérents et de qualité à travers des manuels dédiés »,  a poursuivi  M. FOFANA Lassina qui soutient qu’il est nécessaire de renforcer les capacités des membres du Comité de la Balance des Paiements. 

Durant deux jours, les participants issus de l’Institut National de la Statistique (INS), de la BCEAO, du CEPICI, des  Directions Générales de l’Economie,  des Douanes, du Plan, du Commerce Extérieur,  du Trésor et de la Comptabilité Publique, de la POSTE, de la Société Nationale de Développement Informatique (SNDI),  et du BNETD seront instruits sur les principaux changements intervenus entre la 5ème et 6ème édition et de la méthodologie actuelle d’établissement des comptes extérieurs.

En outre, les participants  pourront au terme du séminaire, disposer des outils de base indispensables à l’analyse des principaux soldes caractéristiques de la Balance des Paiements, à la réalisation d’un diagnostic macroéconomique à partir desdits soldes et à la formulation de politiques économiques.

Pour rappel, la  Balance des Paiements est un état statistique qui retrace l'ensemble les transactions entre les résidents d'une économie et les non-résidents au cours d'une période donnée. Elle est établie suivant les règles de la comptabilité en partie double. Chaque transaction, financière ou non financière, avec un non-résident a une contrepartie.

La Balance des Paiements nationale permet d’évaluer l’insertion de l'économie dans son environnement extérieur et d’établir des diagnostics macroéconomiques. Elle constitue en outre un élément essentiel de la statistique nationale. En effet, plusieurs éléments qui en sont tirés contribuent à l’élaboration des agrégats nationaux (exportations et importations dans le produit intérieur brut, par exemple).

 

Souscrire à la revue Le Trésorier

 

Facebook Like Box